Georges Bernados

Écrivain

1888-1948

 

Écrivain conservateur et catholique, il fut l'auteur de Sous le soleil de Satan et du Journal d'un curé de campagne. Installé au Baléarès, il se montre d'abord partisan des "nationalistes" franquistes. Mais en 1938, rentré en France, il dénonca leurs sanglantes répressions de Majorque dans son livre Les grands cimetières sous la lune. Exilé au Brésil en 1938, il y demeure durant toute la Seconde Guerre mondiale, non sans prendre partie contre le régime nazi et le gouvernement de Vichy.

Ses écrits d'exil, comme ceux de cet autre exilé catholique, Jacques Maritin, sont diffusé clandestinement en France et notamment, la Lettre d'une religieuse canadienne et ses acticles dans le bulletin Pour la France libre, paraissant à Buenos Aires. Une de ses formules inspira beaucoup d'incitations directes à la résistance: Un peuple n'engage pas son honneur afin d'obtenir un petit sursis de quelques mois ou de quelques années. Il retourna en France en Juin 1945.

__________________________

© Sites JPA, 2003