Neville Chamberlain

Premier ministre

1869-1940

 

Homme politique britannique qui succéda à Stanley Baldwin comme chef du Parti conservateur et premier ministre. Bien que conservateur, il orienta son action sur ce que les travaillistes appelleront ultérieurement le welfare state. Une de ses premières réformes fut le financement et la construction de logements sociaux à Londres et dans quelques villes anglaises durant les années 30. Il est foncièrement un optimiste et un pacifiste qui a en mémoire les bourbiers de la Première Guerre mondiale.

En 1938, il fait confiance à Hitler le plus longtemps qu'il le peut afin d'éviter la guerre. Il rencontra Hitler à Berchestgaden puis à Godesberg, et signe avec lui les Accords de Munich en Septembre de cette année. Son retour à Londres où il brandit une feuille de papier devant les caméras en s'écriant "paix en notre temps".. demeure l'illustration non pas de sa naiveté personnelle, mais de l'illusion de tout un peuple, résolu à ne pas voir la guerre comme inévitable. L'invasion de la Tchéquoslovaquie en Mars 1939 le convainc que sa confiance était mal placée et, dans la crise polonaise, fit preuve d'une fermeté étonnante, allant jusqu'à garantir à cette dernière une sécurité militaire sans vraiment savoir comment elle l'appliquerait concrètement en temps de guerre. Au début des succès allemands en Norvège en Mai 1940, il est forcé de laisser le pouvoir à son collègue conservateur, Winston Churchill, jugé plus apte à conduire la guerre.

_________________________

ã Sites JPA, 2003