James Forrestal

Secrétaire d'État à la Marine

Forrestal

1892-1949

Fonctionnaire et politicien américain démocrate qui était le grand patron de l'US Navy durant la Seconde Guerre mondiale.

Né à Matteawan dans l'État de New York d'une famille modeste, Forrestal fit de bonnes études secondaires avant de s'intéresser au journalisme. Durant ses études à Princeton, il est l'éditeur du journal universitaire. Durant la Première Guerre mondiale, il s'enrôle dans la marine et devient un aviateur naval. Durant son entraînement près de Washington, Forrestal fréquente les fonctionnaires du Bureau des opérations navales et est promu lieutenant. Entre les deux guerres, Forrestal fait fortune dans la Dillon, Read & Co et devient un publiciste pour le Parti démocrate. Il est un travailleur acharné, un administrateur très efficace mais avec une insécurité émotionnelle. Durant la guerre, Roosevelt nomme Forrestal comme sous-secrétaire à la Marine – un job fait sur mesure pour lui permettre de surveiller les amiraux King et Stark. Forrestal a pu ainsi gérer les allocations matérielles de l'US Navy, et fit pression sur le secrétaire à la Défense, Stimson, afin d'allouer plus de ressources pour le théâtre d'opération du Pacifique, ce qui fit plaisir à l'amiral Nimitz. Forrestal a été témoin de plusieurs opérations navales: les batailles de Kwajalein et d'Iwo Jima. Sur le plan naval, il a toujours été un partisan des groupes opérationnels centrés sur les porte-avions. En 1945, Forrestal fut de ceux qui, parmi les diplomates américains, sont favorables à une approche plus souple à l'égard du Japon lors de sa capitulation. La préoccupation de Forrestal n'était pas la résurgence d'un militarisme japonais mais plutôt: the menace of Russian Communism and its attraction for decimated, destabilized societies in Europe and Asia, dit-il. Truman est d'accord avec cette approche, mais pas avant d'avoir largué les deux bombes atomiques. Après la guerre, Forrestal urge Truman de durcir le ton contre l'URSS car il craint le noyautage social de Moscou aux USA. En 1947, Forrestal devient secrétaire d'État à la Défense. Il s'oppose à la partition de la Palestine qu'il juge dangereuse pour les intérêts pétroliers américains au Moyen-Orient. Il s'insurge contre le sionisme qu'il juge déjà trop influent dans les couloirs de Washington: no group in this country should be permitted to influence our policy to the point it could endanger our national security, dit-il. Ce qui lui vaut d'être boudé par le nouvel État d'Israel. Face aux appels demandant sa démission, le président Truman, irrité par son opposition continue à ses politiques militaires, décide de le limoger en Mars 1949. Épuisé par sa charge de travail, James Forrestal commence à souffrir de dépression en 1949 et il est très affecté par son renvoi. Il est interné dans l’hôpital militaire Walter Reed à Bethesda et semble récupérer. Il est néanmoins retrouvé mort le matin du 22 Mai, sur un toit situé treize étages en dessous de sa chambre où il avait laissé une lettre que certains ont interprétée comme la preuve d'un suicide. Un an après sa mort, la guerre de Corée valide ses théories sur le rôle essentiel des porte-avions pour les guerres futures. Le porte-avions USS Forrestal lancé en 1955 fut nommé en son honneur.

______________________

© Sites JPA, 2018