George McNaughton

Général

1887-1966

Officier de carrière canadien qui fut le commandant de l'armée canadienne en Europe jusqu'en 1943.

Né à Moosomin en Saskatchewan, il a fait des études universitaires à McGill et s'enrôla comme officier volontaire dans un régiment d'artillerie en 1912. Il participe à la Première Guerre mondiale comme officier d'artillerie et il fut blessé deux fois au combat. Le général Currie disait de lui qu'il était "le meilleur canonnier de l'Empire". Durant l'entre-deux guerres, il resta dans l'armée et fut promu chef de l'État-major général de 1929-35. il prit sa retraite, et travailla dans un bureau de recherche d'une firme métallurgique.

Lorsque le Canada entre en guerre, le 10 Septembre 1939, il se porte de nouveau volontaire, et Ottawa le nomme commandant de la 1ère division canadienne, qui partit pour l'Angleterre en Décembre 1939. Après la retraite de Dunquerke, Churchill lui confie la tâche de préparer l'Opération Jupiter une invasion de la Norvège qui devait être menée durant l'hiver de 1942. Cette opération ne sera jamais exécutée, mais elle garda McNaughton occupé, au point où il n'a pas été informé des plans d'un raid sur Dieppe avant Avril 1942. Le raid fut déastreux. Il servit de bouc émissaire pour la presse alors qu'il n'en n'était pas le responsable, mais accepta d'être blâmé pour ne pas nuire aux relations canado-britanniques. Cependant, l'échec de Dieppe mina sa confiance envers les Britanniques et cela nuisit à ses rapports avec eux. Désabusé, il passa son commandement au général Crerar en Décembre 1943. Il revient au Canada et démissionne de ses fonctions. En Novembre 1944, Mackenzie-King lui propose le poste de ministre de la Défense. Il accepte, et fait le travail jusqu'en Août 1945. Il prit une seconde retraite de l'armée, et termina sa carrière comme le premier président de la Commission sur l'Énergie atomique du Canada.

________________________

ã Sites JPA, 2003