Violette Morris

Agent

1893-1940

Agent français de la Gestapo dans la région de Normandie.

Cette germanophile pro-nazie s'engage dans l'Abwehr en 1938, et a transmis des renseignements dès l'entrée en guerre de la France en 1939. Lorsque débute l'Occupation, elle se met au service des autorités policières allemandes dirigées par le général Oberg. Les Allemands essaient de ne pas l'exposer inutilement, car elle est trop bien connue dans le monde sportif de l'entre-deux guerres. Elle va opérer comme geôlière et torturer de nombreux détenus. En 1942, elle revient agent de renseignement et organise un réseau d'indicateurs dans les départements de Seine-et-Oise, l'Orne et le Calvados. Elle va ainsi réussir à infiltrer et neutraliser temporairement plusieurs réseaux de résistants de nombreuses arrestations s'en suivent. Morris réussit également à échapper à plusieurs attentats contre sa personne en 1943. Son action gêne tellement la Résistance que Londres donne l'ordre de l'abattre à n'importe quel prix. Le 26 Avril 1944, le groupe Surcouf dirigé par Robert Leblanc lui tend une embuscade à Beuzeville, et la tue.

_________________________

© Sites JPA, 2003