Sergio Osmeña

Président

1878-1961

Activiste et politicien philippin qui fut le quatrième président des Philippines de 1944 à 1946.

Après ses études secondaires au collège San Carlos,, Osmena a fricoté avec le monde politique de l'île de Cebu et est devenu percepteur fiscal. Il devient avocat à Manille où il a rencontré Manuel Quezon à l'Université Santo Tomas. Il entre au Parti nationaliste philippin en 1907. Il va se brouiller avec Quezon sur le degré de nationalisme à adopter vis-à-vis les États-Unis, vainqueurs des Espagnols. Osmena et Quezon se réconcilient en 1924. Lors de l'invasion japonaise en 1941, Osmena reste aux Philippines comme vice-président durant l'occupation japonaise malgré que le gouvernement dirigé par Quezon est en exil. Pour éviter de se brouiller avec les Japonais, Osmena agit surtout comme ministre de l'Éducation. en 1943, le gouvernement Osmena en exil est en crise. Le mandat officiel de Quezon, supervisé à distance par les États-Unis, arrive à sa fin, ce qui signifie que le vice-président Osmena lui succéderait automatiquement, faute d'élections dans le pays. Roosevelt choisit de rester à l'écart de cette controverse et laisse aux Philippins le soin de se sortir de cette impasse. La grogne règne et les Japonais sont contents... Osmena rencontre Roosevelt et propose du Congrès américain de suspendre le règlement constitutionnel sur la succession présidentielle jusqu'au moment où les Philippines seront libérées de la présence japonaise. Quezon et les politiciens philippins n'y vont pas d'objection. les représentants américains non plus. Le 10 Novembre 1943, le Sénat approuve la suspension temporaire de la constitution philippine par 181 voix contre 107.

Le cabinet Osmena en 1945

Lorsque Quezon meurt en 1944, Osmena devient président des Philippines et est assermenté par le juge américain Robert Jackson. Il retourne aux Phillipines presque dans les bras du général MacArthur. En 1945, Osmena rétablit la structure démocratique représentative de l'État avec ses différents ministères. Il poursuit sa lutte politique pour l'indépendance pleine et entière, mais il est battu aux élections de 1946 par le travailliste Manuel Roxas qui, de facto, deviendra le premier président indépendant de la République des Philippines.

______________________

© Sites JPA, 2018