Pak-36

Usines: Rheinmetall-Borsig

Année: 1936

Longueur: 5.5 pieds

Calibre: 37mm

Vitesse: 762 m/sec

Munition: Projectile perforant/explosif de 3 livres

Topo: Le Pak-36 était Le canon anti-char allemand standard de la Wehrmacht au début de la guerre. Mis au point durant l'entre-deux guerre, il a été testé durant la Guerre civile espagnole. Sa pièce L45 état le même tube affûté sur le char PZKW-III. Le Pak-36, étant une arme de petit calibre, devint rapidement dépassé dès la campagne de l'Ouest de mai 1940. Les soldats allemand les trouvèrent plus qu'inutiles face à des chars lourds, comme le Maltilda britannique, et les chars français au blindage plus épais. Les médiocres performances du PaK 36 lui valurent le surnom de " Heeresanklopfgerät " ou "frappe-à-la-porte de l'armée", comme le rapporte Antony Beevor dans son ouvrage sur la bataille de Stalingrad.

Le PaK 36 commença à être remplacé par le nouveau Pak-38 en 50mm au début des années 1940. L'emploi d'obus revêtus d'une couche de tungstène ajouta un peu à la pénétration de blindage du PaK 36. Lorsque les troupes allemandes affrontèrent pour la première fois les T-34 soviétiques, le PaK 36 s'avéra cette fois-ci complètement inutile. Malgré cela, il resta le canon antichar standard pour de nombreuses unités. Les servants de Pak 36 arrivèrent néanmoins à détruire de nombreux chars ennemis, mais pour ce faire, ils devaient être en mesure de tirer sur le blindage arrière du char, ce qui nécessitait des nerfs d'acier et n'autorisait aucune seconde chance.

 

© Sites JPA 2013