Friedrich Von Paulus

Maréchal

 

1880-1957

 

Officier de carrière allemand qui fut le commandant de la 6ème Armée durant la bataille de Stalingrad en 1942-3.

Né à Breitenau dans la province de Hesse, il entra dans l'armée comme officier cadet dans le 111ème Régiment. Doué pour les questions tactiques, il fut affecté à l'État-major du Kronprinz Frédéric-Guillaume. Durant la bataille de Verdun il fit une attaque au gaz réussie dans le ravin des Vignes qui permit aux Allemands de se rapprocher de Verdun en prenant le village de Fleury. Puis ce fut l'Alpenkorps en Roumanie. Entre les deux guerres, il occupa plusieurs postes administratifs dans la Reichwehr. A partir de 1938, il revint à des fonctions de tacticien d'État-major. Il fut promu au grade de major-général en 1939 et affecté à la 10ème Armée qui était fin prête à se lancer contre la Pologne.

Il fut présent à Zossen pour la planification de la campagne de Russie. Son esprit analytique et observateur fit une forte impression sur le général Halder, et il devint son adjoint. Sa femme était scandalisée à l'idée qu'il devrait planifier les opérations réelles d'une campagne en Russie comme il l'avait fait en Pologne. Il rétorqua que la décision était politique et pas de son autorité et qu'il ne faisait qu'appliquer les ordres. Lorsque ses détails opérationnels sur Barbarossa ont été approuvés par son patron Halder et remis à Hitler, Paulus fut envoyé chez Rommel en Afrique du Nord pour étudier le siège de Tobrouk. Il étudia également le style de commandement pratiqué par Rommel et le consulta même sur plusieurs de ses projets tactiques. C'est à ce moment que Paulus eut l'idée de postuler pour le commandement d'une armée. Lorsque l'Allemagne envahit la Russie, Paulus était à Berlin à l'OKH et suivait les progrès de la 6ème Armée. De fait, il passa un automne tranquille jusqu'en Décembre 1941 lorsque Rundstedt et Reichenau furent relevés et rappelés pour des raisons différentes. Hitler et Halder se mirent d'accord pour donner un job à Paulus en Russie méridionnale. Bien que doué en questions tactique, Paulus n'avait pas assez d'expérience en leadership pour mener de grosses unités au combat; deux ans plus tôt il commandait une compagnie de fantassins, et le voilà à la tête d'une armée. Paulus, comme officer général, était une homme qui bénéficiait des avantages de sa profession sans questionner la nature des "ordres qui sont des ordres". Prêt à tout faire pour plaire à Hitler, il alla jusqu'à sacrifier une armée jusqu'au dernier moment.

En 1942, Paulus s'aperçut qu'Hitler limogeait des gens compétents pour les remplacer par des officiers plus dociles et prit conscience du guêpier dans lequel il avait mis le pied en désirant le commandement d'une armée.

Il reçut l'ordre de converger le Caucase avec sa 6ème Armée en accompagnant la 4ème Armée. Paulus s'exécuta et fit un excellent travail: ses artilleurs antichar débarassèrent le bassin du Don des chars russes et progressa de 350 milles vers la Volga, protégeant ainsi la 4ème Armée vers le Caucase, la plupart des unités russes s'étant repliées. Paulus encercla 40,000 Russes et les firent capituler. Mais encore une fois, Hitler changea de priorité et lorsque Paulus vit son armée dépouillée de nombreuses divisions et de la plupart de ses chars acheminés vers le Caucase, il reçut l'ordre d'Hitler de prendre la ville de Stalingrad avec des forces réduites pour contrôler le coude de la Volga à tout ennemi qui pourrait gêner la progression vers le Caucase. Il arriva aux berges de la Volga avec des effectifs réduits et commença à envelopper la ville. Après le renvoi de List dans le Caucase, Paulus partit pour Berlin avec un de ses exécutants, Weichs, pour discuter avec Hitler de la suite des choses à Stalingrad. Ils ne furent pas aussi éloquents que List dans leur argumentaires, et se satisfèrent des promesses d'Hitler de leur venir en aide en cas de danger russe. De retour à Stalingrad, il fit son offensive d'enveloppement le 13 Septembre et malgré des pertes sévères sa 6èmeArmée enveloppa la ville. A la mi-Novembre, Hitler lui envoya une missive lui demandant d'en finir au plus vite avec la capture de cette ville.

Lorsque les Russes firent leurs contre-attaques du 19 et 20 Novembre, Paulus n'a pas agi aussi rapidement que prévu pour pallier aux carences de ses alliés roumains et hongrois sur ses flancs. Lorsque la 6èmeArmée fut encerclée, il demanda à Hitler la liberté complète d'action. Cela lui fut refusé. Paulus ne put compter sur une aide de Manstein pour briser l'encerlement. Pour bien lui faire comprendre qu'il doit tenir la ville ou se suicider, Hitler promut Paulus maréchal et le décora de la Croix de Chevalier avec feuilles de chêne. Mais conscient de l'état désespéré de son armée, Paulus se rendit aux Soviétiques le 3 Février 1943.

Il fut fait prisonnier durant 11 ans en résidence surveillée à Moscou et ne fut pas maltraité. Paulus désavoua les conspirateurs du 20 Juillet 1944. Mais Hitler se sentit trahi par Paulus et fit emprisonner son fils. Il s'installa en Allemagne de l'Est.

____________________________

© Sites JPA, 2003