Yann-Vari Perrot

Activiste

1877-1943

Prêtre activiste breton ultra-conservateur qui fut un partisan de l'autonomie de la Bretagne durant la guerre.

Ordonné prêtre, il est nommé vicaire la St-Vougav en 1904 et milite pour l'autonomie bretonne en contribuant au journal Feiz ha Breitz. Il devient le directeur de ce journal en 1914. Il participe à la Première Guerre mondiale comme aumônier et ambulancier; il reçoit la Croix de guerre. Durant l'entre-deux guerres, son militantisme autonomiste lui vaut les foudres de l'évêque de Quimper, Duparc. En 1940, Perrot n'est pas surpris par la déconfiture française, et il entend poursuivre son travail d'autonomiste en évitant de s'allier avec les Allemands. Cependant, son credo antibolchevique est remarqué par les autorités d'occupation, de même que par les pétainistes. Qui plus est, les résistants gaullistes le soupçonnent de collaborer discrètement avec les Allemands. Il est menacé par les deux camps, et sera abattu près du village de St-Corentin, le 12 Décembre 1943 par un inconnu. Le régime de Vichy essaie d'en faire un héros pour les valeurs pétainistes et les autorités allemandes en Bretagne organisent un petit groupe d'auxiliaires armés pour lutter contre la résistance bretonne la Formation Perrot.

____________________________

© Sites JPA, 2003