Vitkun Quisling

Ministre

Quisling

1887-1945

Homme politique norvégien qui fut le principal artisan de la collaboration norvégienne avec le régime nazi, suite à l'occupation de la Norvège en 1940.

Ce fils de pasteur devient un ardent nationaliste durant les années 20, suite à plusieurs voyages en Scandinavie et Europe orientale. Quisling fait de bonnes études et opte pour les mathématiques, sans savoir encore ce qu'il compte faire de sa vie. En 1905, la ferveur nationaliste qui règne en Norvège à l'occasion de l'indépendance du pays lui donne envie de devenir officier. Il passe les examens d'entrée à l'Académie militaire de Norvège et reçoit la meilleure note des 250 candidats. Il rejoint le Collège militaire de Norvège l'année suivante et décroche son diplôme en 1908 avec les meilleures notes depuis la création de cette institution en 1817, ce qui lui vaut d'être récompensé par une rencontre avec le roi Haakon VII. En septembre 1919, Quisling rejoint la délégation norvégienne à Helsinki en tant qu'agent de renseignement, un poste qui mêle diplomatie et politique. Il quitte la Finlande à l'automne 1921 pour participer aux opérations humanitaires en Ukraine dirigées par son compatriote Fridtjof Nansen pour le compte de la Croix-Rouge, et arrive à Kharkov en janvier de l'année suivante. Il se marie à Karkhov. Il rentre en Norvège en 1929 et se lance dans la politique. De 1931 à 1933, il est ministre de la Défense au sein d'un gouvernement agrarien. Au terme de sa carrière gouvernementale, il fonde un parti d'inspiration fasciste, le Nasjonal Samling, qui réalise des scores anecdotiques lors des élections de 1933 et 1936 et reste un acteur de second plan sur la scène politique norvégienne.

Le 9 avril 1940, Quisling met à profit l'invasion allemande pour s'emparer du pouvoir par un coup d'État, mais, faute de soutien populaire ou institutionnel, il est contraint à la démission au bout d'une semaine. Il joue néanmoins un rôle important auprès des autorités allemandes. En 1942, les occupants lui permettent de revenir au pouvoir : il devient alors « ministre-président » d'un gouvernement collaborateur composé de membres du Nasjonal Samling. Après la libération de la Norvège, il est arrêté et jugé pour haute trahison, meurtre et complicité de meurtre, vol et détournement de fonds. Il est condamné à mort et exécuté à la citadelle d'Akershus le 24 octobre 1945.

______________________

© Sites JPA, 2018