Otto Rasch

Lieutenant-général

 

1891-1948

Haut-fonctionnaire nazi qui est devenu le commandant du Groupe d'extermination C en Ukraine.

Après ses études secondaires, il s'enrôle dans la marine et participe à la Première Guerre mondiale. En 1919, il quitte la marine avec le grade de lieutenant pour poursuivre ses études et il obtint deux doctorats - l'un de l'Université de Marburg et l'autre de l'Université de Leipzig de 1922. Rasch exerce des petits boulots durant l'entre-deux guerres avant de rejoindre le Parti nazi en 1931 et la SS en 1933. Lorsque Hitler prend le pouvoir en Janvier 1933, Rasch devient maire de Radeberg et pro-maire de Wittenberg. Dans le cadre de ce job, il va détourner des fonds pour financer la construction de sa résidence. Rasch est limogé et ce sera la fin de sa carrière politique. Il rejoint le SD en 1938 et se voit diriger la police de la ville de Francfort sur le Main. En Avril 1939, il devient le chef du SD à Prague puis à Koenigsberg.

En Septembre 1939, Rasch participe au raid-bidon sur la station radio de Gleiwitz qui servira de prétexte à l'invasion de la Pologne. Deux ans plus tard, Heydrich lui donne le commandement du Einsatzgruppe C qui se livrera à de nombreuses exécutions en forêt, dont celles perpétrées à Babi Yar, le 30 Septembre 1941, qui tua environ 33,000 Juifs. Son unité va tuer plus de 80,000 personnes dès la fin de 1941. Durant les massacres, Rasch fait en sorte que chaque SS de son personnel tue personnellement un Juif d'une balle dans la nuque, de manière à les incriminer. Rasch faisait sien de l'ordre spécial d'Hitler concernant l'extermination des populations juives sur le front de l'Est, sous prétexte que le gouvernement soviétique avait ordonné à la Stavka que tous les membres de la SS et les fonctionnaires du NSDAP devaient être exécutés dès leur capture. Ébranlé mentalement par les exécutions, Rasch est rapatrié en Allemagne où on lui donne la direction d'une régie d'État pérolière jusqu'à la fin de la guerre.

Rasch est arrêté en 1945 et détenu deux ans. En 1947 il est jugé dans le cadre des procès spéciaux sur les Einsatzgruppen. Cependant, le dossier d'accusation ne sera pas mené à terme puisque Rasch avait contracté la maladie de Parkinson et il en meurt le 1er Novembre 1948

___________________

© Sites JPA, 2013