Ferdinand Schorner

Maréchal

1892-1973

Officier de carrière allemand qui a été le dernier commandant en chef de l'armée allemande à la fin d'Avril 1945.

Né à Munich, il entre dans l'armée en 1912 après ses études secondaires. Il participa à la Première Guerre mondiale et s'y distingua en 1917 à Caporetto contre les Italiens. Il demeura dans la Reichwehr comme instructeur d'infanterie. Il était l'officier adjoint du général Von Lossow qui avait réprimé le putsch d'Hitler en 1923. Il devient membre du NSDAP en 1926 et mit ses talents au profit de la SS. Entretemps, il est devenu un nazi convaincu.

En 1939, Schorner commande un régiment de troupes de montagne et participe à la campagne de Pologne. Durant la campagne des Balkans, il réussit à briser les défenses grecques appelées Ligne Metaxas et se mérita la Croix de Chevalier. Sa division est transférée en Finlande et va participer à l'opération Barbarossa dans les latitudes arctiques. Schorner avait pour ordre de empêcher les Soviétiques de prendre ou détruire les usines de nickel situées à Pechenga. Son unité repoussa plusieurs contre-attaques russes, et il dut lui-même faire du corps-à-corps pour sauver sa peau. En Novembre 1943, Schorner commande le 40ème Corps blindé dans le sud de l'Ukraine. Il sera un des généraux allemands les plus aptes à mener des batailles défensives pour évacuer la Crimée et la Russie méridionale, tout en infligeant des revers coûteux aux Soviétiques trop impétueux dans leurs attaques vers l'Ouest. Schorner est pronu général permanent en Avril 1944 et commandera le Groupe d'Armées Courlande qui a pour mission de défendre la Tchécoslovaquie contre l'Armée rouge. Sa compétence technique, son sens de la manúuvre et son agressivité en fit un préféré du ministre Goebbels. Le 4 Avril 1945, Schorner est promu maréchal et commandant de l'armée allemande sur le terrain, tel que voulu par Hitler dans son testament politique. Le 7 Mai, il apprend que Jodl négocie la reddition de toutes les unités allemande. Schorner peste contre lui. Bien qu'il ordonne aux restes de ses unités d'attendre l'ordre de reddition, il file à l'anglaise dans un petit avion à destination de l'Autriche ou il se pose en catastrophe. Là-Bas, il ordonne aux unités allemandes d'Autriche de se préparer à se défendre contre les Soviétiques et les insurgés tchécoslovaques. Les combats se sont poursuivis jusqu'au 11 Mai suivant.

Schorner est arrêté le 18 Mai et relâché deux ans plus tard. En Août 1951, il est de nouveau arrêté par les Soviétiques et accusé d'avoir mené "une guerre criminelle contre l'URSS". Il est détenu dans de mauvaises conditions jusqu' en 1954, car un décret signé entre la nouvelle RDA et Moscou va permettre son extradition d'URSS. Schorner quittera la RDA pour la RFA en 1958. Il est accusé d'avoir exécuté des soldats allemands qui avaient déserté et il est de nouveau emprisonné. Il sera relâché en 1963. Peu avant son décès, Schorner aura été le dernier maréchal allemand encore en vie dans l'Europe d'après-guerre.

_________________

Ó Sites JPA, 2013