Jonathan Wainwright

Général

1883-1953

Officier de carrière américain qui a été le commandant de l'US Army aux Philippines en 1941 au moment de l'attaque japonaise de cet archipel.

Wainwright est né à Fort Walla Walla dans l'État de Washington. Il était le fils de Robert Powell Page Wainwright, un officier de l'armée des États-Unis à la tête d'un escadron qui avait pris part à la bataille de Santiago de Cuba durant la guerre hispano-américaine. Wainwright fut diplômé de la Highland Park High School en 1901 et s'inscrit à West Point où il termina ses études militaires en 1906. Entre 1908 et 1910, il fut envoyé aux Philippines au moment de la rébellion Moro à Jolo. En 1916, Wainwright fut promu capitaine après son diplôme obtenu à la Mounted Service School à Fort Riley dans le Kansas. En 1917, il fut intégré au sein de l'état-major du premier camp d'entraînement pour officiers à Plattsburgh.

Il participa sur le tard à la Première Guerre mondiale, et affecté à un rôle d'état-major durant la batille de Meuse-Argonne. Entre les deux guerres, Wainwright servit dans l'État-major général durant deux ans et se retrouva au 3ème Régiment de cavalerie à Fort Myer, en Virginie. Il poursuit sa formation a Leanverworth et à l'Army War College et promu général de brigade en 1939. Lorsque la guerre éclate en Europe, Wainwright devint temporairement major général et retourna aux Philippines en décembre en qualité de commandant du département des Philippines. Sous les ordres de Douglas MacArthur, Wainwright était responsable de la résistance à l'invasion japonaise lors de la bataille des Philippines qui débuta en décembre 1941. Les forces alliées s'étaient retirées du golfe de Lingayen où les Japonais avaient établi une tête de pont, pour se repositionner dans la péninsule de Bataan et Corregidor en Janvier 1942. Ils pouvaient ainsi encore protéger la baie de Manille. Après le départ précipité de MacArthur en Australie au mois de mars, Wainwright hérita du poste vulnérable de commandant des forces alliées des Philippines. Le 9 Avril 1942, 70,000 hommes capitulèrent à Bataan. Wainwright fut promu lieutenant-général. Big dealů Car le 5 Mai, les Japonais attaquèrent Corregidor. Le 6 Mai, Wainwright décida de capituler afin de limiter les pertes alliées, après s'être déchargé du commandement de "toutes les Philippines" de manière à ne pas obliger les troupes du général Sharp ayant encore la capacité de combattre (au sud de l'archipel, notamment) à se rendre. Les Japonais ont refusé cette condition et ont menacé de s'en prendre aux Américains de Corregidor si Wainwright n'obtenait pas la capitulation générale des troupes américaines des Philippines. Ayant peur que ses troupes soient massacrées, Wainwright a fait parvenir des messages au général Sharp, par la radio aux mains japonaises, revenant sur sa délégation de pouvoir et lui demandant de se rendre, tout en envoyant un de ses adjoints, le colonel Traywick, en émissaire auprès de Sharp, à la demande des Japonais. Nombreux sont ceux qui ont pensé que ce n'était pas Wainwright qui parlait à la radio ou qu'il avait été contraint. Certains officiers ne comprenaient pas qu'il fallait signer la reddition de troupes invaincues et libres. Ainsi du colonel Horan, qui organisait des troupes de guérilla, du général Chynoweth ou du colonel Albert Christie sur l'île de Panay. En général, ces officiers ont laissé ceux qui le voulaient partir combattre dans la montagne et ont suivi les ordres de reddition. Le 9 Juin, l'ensemble des forces alliées des Philippines s'était rendu.

Wainwright prisonnier, en 1943

Wainwright fut détenu au nord de Luzon, à Taiwan (Formose) et en Mandchourie jusqu'à sa libération en août 1945 par les troupes soviétiques. Il fut le prisonnier américain le plus haut gradé de toute la guerre. Malgré son rang, il fut soumis comme les autres prisonniers aux conditions particulièrement difficiles de la captivité. Wainwright, encore très maigre, se trouvait sur l'USS Missouri lors de la signature des actes de capitulation du Japon, le 2 Septembre 1945.

______________________

Ó Sites JPA, 2013