Wallis

Bombe Wallis

Usines: Vickers-Amstrong Ltd

Année: 1942

Longueur:r: 1.5 mètres

Diamètre: 1.2 mètres

Barrage sur l'Eder

Charge: 2.6 tonnes d'un mélange de TNT, d'hexogène et de poudre d'aluminium

o: La bombe Wallis est une arme bondissante à fleur d'eau surtout destinée à briser des barrages, comme ceux sur la Ruhr durant l'opération Chastie. Elle a été mise au point par Barnes Wallis pour démolir une variété de structures portuaires. Une première version sphérique a été testée en 1941. Cependant, les Allemands avaient prévu le coup en disposant des filets anti-bombes devant les jetées et les barrages, les protégeant ainsi de ces bombes et torpilles lancées des airs. Wallis conçut une bombe cylindrique capable de passer par-dessus les filets en rebondissant avant de couler près de la jetée ou du barrage à détruire. En explosant en dessous du niveau du lac, la bombe utilise l'eau comme une masse destructrice se propageant avec l'onde de choc et capable d'endommager la structure du barrage. Qui plus est, cela permet d'utiliser moins d'explosif pour faire le travail... Les premiers essais effectués à l'automne 1942 portèrent notamment sur la mise en rotation de la bombe qui permettait d'avoir un ricochet suffisant. Les ingénieurs craignaient que la rotation ne perturbe l'appareil en vol mais il n'en fut rien. En revanche, les bombes s'avérèrent insuffisamment résistantes lors de l'impact sur l'eau et le premier largage en décembre se solda par un échec. En conséquence, l'enveloppe métallique fut renforcée. Un autre danger venait de l'eau car lors de l'impact avec la surface, la bombe projetait avec force une gerbe en direction de la queue de l'appareil: la bombe pouvait rebondir trop haut et toucher l'avion. L'explosif utilisé est le Torpex – une substance brisante destinée initialement aux torpilles, d'où son nom. Le choix du Torpex répondait à un critère précis: son effet brisant était moindre que celui du TNT, mais la présence d'aluminium dans sa composition permettait d'avoir une explosion qui dure plus longtemps, une propriété intéressante pour endommager les structures sous-marines. La bombe devait être initialisée avant le largage en la faisant tourner à 500 tours par minute. En 1943, les bombes Wallis ont été utilisées avec succès contre le barrage d'Edersee (image ci-haut) et de Mohne, mais la RAF perdit plusieurs bombardiers. La bombe Wallis a été considérée par les Américains pour être utilisée dans le théâtre d'opération du Pacifique, mais ils ne s'en servirent pas.

ã Sites JPA, 2013