Walter Wever

Lieutenant-général

 

1889-1936

Officier de carrière allemand attaché au bureau du général Von Blomberg et qui a été transféré à la Luftwaffe. Il a été un stratège et un partisan d'une aviation stratégique allemande.

Fils d'un directeur de banque, Wever est né à Wilhemsort et s'enrôle dans l'armée après ses études secondaires. Il suit une formation d'officier à l'école de Schweindnitz. Durant la Première Guerre mondiale, Wever est affecté à l'état-major du Haut commandement de l'armée, puis restera sur le bordereau de paie de la Reichwehr durant l'entre-deux guerres.

En Septembre 1933, Wever devient le commandant du nouveau Ministère de l'Air et, plus tard, chef d'état-major de la Luftwaffe, un job qu'il occupera jusqu'à sa mort. Comme aviateur, Wever est un partisan du développement d'une aviation stratégique capable à elle-seule d'aller porter des coups décisifs sur l'infrastructure industrielle d'un pays ennemi, en le privant ainsi de ses capacités de faire la guerre. L'utilisation de l'aviation à un rôle tactique est essentiel, mais secondaire. Wever est impressionné par le quadrimoteur américain B-17 alors très rapide pour l'époque. Je n'ai pas besoin d'avions de chasse. J'ai besoin de bombardiers quadrimoteurs aussi rapides que des chasseurs pour mettre un pays ennemi à genoux. Il encourage les projets de recherche du Ju-89 et du Do-19 à long rayon d'action des firmes Junkers et Dornier. Cependant, le concept d'une aviation stratégique n'entrait pas dans les plans de Hermann Goering qui désirait développer la Lufwaffe comme une aviation tactique afin de compléter les progressions faites par les troupes au sol. De surcroît, d'autres nouveaux généraux d'aviation comme Udet et Jeschonnek ne veulent pas de gros quadrimoteurs trop coûteux à fabriquer, mais plutôt des bimoteurs légers polyvalents, de même que l'avion d'attaque au sol Stuka, conçu pour être un instrument complémentaire du char blindé. En conséquence, la mise au point des bimoteurs He-111, Do-17 et Ju-88 sera privilégiée. Le 6 Juin 1936, Wever se tue dans un accident d'avion près de Dresde. Pour commémorer son décès, une escadrille de bombardiers bimoteurs sera appelée Kampfgeschwader 4 Wever.

 

Funérailles de Walter Wever

______________________

© Sites JPA, 2013