Maxime Weygand

Général

 

1867-1965

Officier de carrière français qui fut le commandant de l'armée française après le limogeage de Gamelin, le 20 Mai 1940.

L'homme a des origines mystérieuses. Plusieurs croient qu'il est le fils du roi belge Léopold II ou même de l'empereur Maximilien du Mexique. Bien que né à Bruxelles, il fut accepté dans l'armée française et fit la Première Geurre mondiale comme le chef d'État-major de Foch. Durant l'entre-deux guerres, il fut affecté à différents postes administratifs avant de prendre sa retraite en Février 1939. A l'entrée en guerre, il fut rappelé pour commander les effectifs français au Liban. Durant la campagne de France, il fut rappelé par Paul Reynaud pour commander l'armée française. Cependant, Weygand n'avait pas les compétences techniques pour comprendre le fonctionnement de grandes unités ainsi que les armes utilisées. Il voulait établir une ligne défensive à la Somme pour endiguer les Allemands: la Ligne Weygand. Mais elle fut vite débordée par les moyens aéro-terrestres des Allemands. Il recommanda un armistice à Reynaud.

Après la capitulation, le régime de Vichy le nomma ministre de la défense, puis délégué-général en Afrique du Nord. Mais sa politique était si anti-allemande qu'Hitler exigea sa démission et son rappel. En 1942, il fut arrêté par la Gestapo. Il changea de prison après la libération jusqu'en 1948, ou il fut à la fois libéré et exonéré de tout blâme par l'État français. C'était l'archétype du vieux patriote français désillusionné, à qui on avait demandé de faire l'impossible.

________________________

© Sites JPA, 2003