Irma Grese

Gardienne

Irma Grese

1923-1945

Gardienne SS qui a maltraité des prisonniers dans les camps de concentration de Bergen-Belsen, Ravensbruck et Auschwitz. Elle fut surnommée "la chienne" par les détenus.

Née d'une famille de journaliers dysfonctionnels. Sa mère s'est suicidée en buvant de l'acide chlorydrique... Grese se joint au NSDAP en 1937 pour échapper à sa condition familiale et par son intérêt fanatique pour la Ligue nazie des Filles allemandes, que son père désapprouvait. Elle a étudié en techniques infirmières mais n'a pas réussi son examen. Cependant, Grese a travaillé comme aide-soignante dans un sanatorium pour SS. A 18 ans, elle entre dans la SS et devient une "aidante" dans une base d'entraînement situé près du camp de concentration féminin de Ravensbruck. Son zèle retient l'attention de ses supérieurs et est promue gardienne (aufseherin) à Ravensbruck en 1942 puis à Auschwitz en 1943. Puis, en 1944, Grese est promue gardienne sénior et a participé à la sélection de détenus destinés aux chambres à gaz. Au début de 1945, elle accompagne un lot de déportés transférés d'Auschwitz jusqu'à Ravensbruck. En Mars, Grese est transférée à Bergen-Belsen où elle sera arrêtée par les Britanniques un mois plus tard avec d'autres SS du camp.

En Septembre 1945, Grese est accusée de crimes de guerre dans le cadre du procès de Belsen. Des détenus ont confirmé sa cruauté par divers moyens, dont le fouet. Grese est condamnée à mort avec trois autres louves SS, dont Johanna Bormann. Elle fut la plus jeune détenue à être exécutée par le système judiciaire britannique au XXè siècle. Au cinéma, son personnage apparut dans le film Pierrepoint (2005).

______________________

© Sites JPA, 2019