Herbert Kappler

Obersturmbannfurher

1907-1978

Officier volontaire S.S qui a été le responsable du massacre des Fosses ardéatines en Italie, en 1944.

Né à Stuggart d'une famille modeste, Kappler se qualifie comme électricien avant d'adhérer au Parti nazi en 1931. D'abord comme homme de main dans la S.A puis passe à la S.S après 6 mois d'endoctrinement. En 1935, il fait son service militaire en tant que cadre , sortant avec le grade de Feldwebel (sergent) de réserve. Volontaire à la S.D, il est promu et assigné à des tâches à la Gestapo de Stuttgart, faisant ainsi la rencontre de Reinhard Heydrich. Devenu obersharfurher, il est envoyé en 1937 en formation à la Führerschule der Sicherheitspolzei de Berlin, sortant commissaires aux affaires criminelles. Le 9 novembre 1938, il est promu sous-lieutnant de la Gestapo, étant monté jusqu'au grade de capitaine à l'été 1939. Nommé en Pologne où il participe aux Einsatzgruppen, il est ensuite muté en Belgique où il officia pour la Gestapo. Après la conférence de Wannsee, il est chargé de la mise en œuvre de la "solution finale", c'est-à-dire des rafles préalables à la déportation. Maîtrisant parfaitement l'italien, il est promu officier de liaison de Mussolini grâce à Heydrich, et est chargé du rôle de conseil de la police italienne. Après l'armistice de 1943 entre l'Italie et les Alliés, il est promu Oberbefehlshaber des Sicherheitspolizei und SD, c'est-à-dire chargé de la police secrète SD. Le 12 septembre 1943, il est promu Obersturmbannführer. Avec Otto Skorzeny, il planifie l'évasion de Mussolini. En 1944, Kappler devient responsable du RSHA à Rome, dirigé par le sinistre général Karl Wolff.

Le 27 septembre 1943, Kappler convoque le rabbin Foà, chef de la communauté juive de Rome, ainsi que le président de la communauté. Il les menace de la déportation de 200 Juifs, sauf à verser une rançon de 50 kilogrammes d'or. La rançon de 50 kilogrammes d'or, à laquelle le pape Pie XII ordonna aux services financiers du Saint-Siège de largement participer, ne permit qu'une brève pause. Deux semaines plus tard, le 15 octobre 1943, trahissant la promesse faite au pape, 1 259 Juifs sont impitoyablement raflés et 1 007 d'entre eux sont envoyés à Auschwitz. Seuls 16 d'entre eux survivront. Kappler est également responsable de la fusillade du ghetto de Rome d'octobre 1943 et des tortures contre les partisans dans la prison de la via Tasso. À la fin de la guerre, il est arrêté puis remis aux autorités italiennes en 1947. Il est condamné à la prison à vie. En 1959, l'ancien chef de la Gestapo tant redoutée de Rome, reçoit le baptême catholique en prison, administré par un prêtre, Monseigneur Hugh O'Flaherty4. En 1977, il profite d'une hospitalisation pour s'évader en Allemagne, qui alors refuse d'extrader Kappler en Italie ainsi que de le juger. Il meurt l'année suivante dans sa ville natale (Stuttgart) en Allemagne.

____________________________

© Sites JPA, 2020