Hans Oster

Général

1887-1945

Officier de carrière allemand qui était le commandant en second des Services secrets allemands (Abwehr) et un des principaux personnages de l'opposition allemande au nazisme.

Né à Dresde, il entra dans l'armée en 1907 comme officier d'artillerie. Durant la Première Guerre mondiale, Oster sert sur le front occidental comme officier d'état-major. Après la guerre, il demeure sur le bordereau de paye de la Reichswehr, mais a du démissionner suite à une mauvaise erreur de jugement. Il se trouve un nouveau job dans la police prussienne et transféré dans le renseignement militaire. C'est dans le cadre de l'Abwehr qu'il rencontre plusieurs futurs conspirateurs, comme Gisevius et Nebe qui étaient à l'emploi de la Gestapo. Il devint également le confident du patron de l'Abwehr, l'amiral Canaris. Lorsque Hitler prend le pouvoir, Oster fonde beaucoup d'espoir sur le régime nazi, mais il déchante rapidement suite à la répression SS durant la Nuit des longs couteaux de Juin 1934. Il est horrifié d'apprendre la mort du général Von Schleicher, le dernier chancelier de la République de Weimar, et du général Von Bredow. Néanmoins, Oster apprend qu'il peut être réembauché dans l'armée de terre, mais pas comme officier d'état-major. En 1938, il rompt définitivement avec le nazisme lors de la Nuit de Cristal et de l'affaire Frisch & Blomberg. C'est à ce moment qu'il rencontre le général Beck pour la première fois.

Beck et Goerdeler comprennent rapidement l'importance stratégique du poste occupé par Oster dans l'Abwehr. Grâce à Oster, l'Abwehr peut fournir toutes sortes de faux papiers aux conspirateurs, tout en les informant ponctuellement sur les déplacements des dignitaires nazis. Il servit de courroie de transmission entre les généraux Halder et Beck, tout en établissant des liens avec les conspirateurs du Groupe d'armées Centre en Russie, dirigés par Trescow. Cependant, l'assassinat de Canaris par la Gestapo força Oster à agir plus prudemment. La recrue la plus importante approchée par Oster a été le général Olbricht qui commandait le Bureau central de la Wehrmacht à Berlin, et qui contrôle tout le système de communication téléphonique et télex des unités de réserve en Allemagne. Sous Oster, l'Abwher perdit son influence en tant que service secret de renseignement militaire, car il avait été supplanté par le SD de Himmler. En 1943-44, l'Abwehr contribua à faire fuir un certain nombre de Juifs hors d'Allemagne. Suite à cette découverte, Oster est renvoyé et mis en résidence surveillée au printemps 1944. Ainsi, il n'aura pas l'opportunité de participer à l'attentat contre Hitler. Son implication antérieure dans la résistance anti-nazie ne sera découverte qu'après l'attentat raté du 20 Juillet 1944. Lorsque les carnets de note de l'amiral Canaris sont remis à Hitler, ce dernier ordonna l'exécution de Oster et de ses plus proches collaborateurs. Le 8 Avril 1945, Oster est pendu au camp de concentration de Flossenburg, deux semaines avant que les Américains libèrent le camp.

_____________________

© Sites JPA, 2013