Guy Simonds

Général

1903-1974

Officier de carrière canadien qui commanda le 2ème Corps d'armée canadien sur la plage Juno, durant le débarquement de Normandie.

Il occupa des postes administratifs durant l'entre-deux guerres. En Septembre 1939, il est admis dans l'État-major de la 1ère Division canadienne du général McNaughton, au moment où celle-ci arrive en Angleterre. Il servit également dans l'État-major de Montgomery ou il apprit beaucoup de ce dernier. En Avril 1943, il devient le nouveau commandant de la 1ère Division durant la campagne de Sicile devenant ainsi le plus jeune général de l'histoire du Canada. Il besogne fort afin de couvrir le flanc de la 8ème Armée britannique durant sa progression vers Messines. Montgomery l'apprécie, et lui confie brièvement le commandement de la 5ème Division blindée canadienne durant le débarquement allié à Reggio. Il retourne en Angleterre en Janvier 1944 pour commander le 2ème Corps canadien qu'il doit préparer dans le cadre de l'Opération Overlord. Après le 6 Juin, son unité subit les principaux chocs de la résistance allemande autour de Caen.

Lorsque cette ville est prise, l'unité de Simonds est placé sous le commandement du général Crerar, mais la reprit vite en mains suite à la maladie de Crerar. Il participa aux opérations de nettoyage des ports français de la Manche, et eut la tâche ingrate de dégager l'estuaire de la Schelde avec des effectifs diminués et sous-entrainés. Il eut l'idée de détourner momentanément le trajet des quadrimoteurs alliés vers l'estuaire convoité afin de démoraliser les défenseurs allemands. Lorsqu'il réussit à dégager cet estuaire, il rend le commandement du corps canadien à Crerar. Après la guerre, Simonds a été le patron de l'armée canadienne en Hollande, pour ensuite devenir son chef d'État-major

________________________

ã Sites JPA, 2003